Retour sur la mobilisation à Menton le 16 avril

Après la journée de rencontres et de débats organisée à Flayosc dans le Var, de nombreuses personnes se rendent à Menton afin d’échanger un pic-nic solidaire au bord de la mer. Après le repas, environ 150 personnes forment spontanément un cortège et décident de se rendre à la frontière toute proche pour en dénoncer la fermeture.

Celui-ci fut entravé par un déploiement massif de la gendarmerie, qui a alors appelé des renforts mobilisant un nombre important d’hommes arrivant en tenue anti-émeute et prêts à l’affrontement avec boucliers et gazeuses. S’en suit alors une longue marche escortée sur la plage, surprenant quelque peu les vacanciers et locaux venus prendre le soleil, mais permettant de visibiliser les problèmes que la fermeture des frontières entraîne.

Les manifestants sont alors pris en nasse face aux rochers – trois personnes sont interpellées et passeront la nuit au poste – mais face au refus collectif de délivrer une identité, les forces de police lâchent l’affaire après deux heures de blocage. Au même moment à Vintimille, d’autres solidaires organisent un repas partagé, sous haute surveillance également, dénonçant notamment l’interdiction de délivrer de la nourriture aux exilés ordonnée par le maire et les déportations quotidienne dans le sud du pays.

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.