Présentation du collectif

Nous sommes contre les frontières et leur gestion militaire. Des barbelés gardés par l’armée aux camps de tri et d’identification, des déportations aux centres de rétentions, des rafles aux tribunaux, l’Europe mène une guerre contre les exilé.e.s.

Nous sommes contre la distinction opérée entre « réfugiés » et « migrants économiques ». Les États et les associations humanitaires instaurent cette différenciation en établissant un classement arbitraire entre les “bons” migrants à accueillir et les “mauvais” à expulser, ce qui justifie la répression et les déportations. Des papiers pour les uns, les menottes pour les autres?

Nous sommes solidaires et nous souhaitons nous organiser avec les exilé.e.s, lutter contre les frontières et affirmer ensemble la liberté de circulation et d’installation pour tous. Nous pensons que chacune des actions qui permet à des personnes de passer un contrôle, d’échapper à une rafle ou à une expulsion, de s’installer pour mener une nouvelle vie participe à élargir les brêches des murs qui séparent les peuples. Nous ne voulons pas que notre rôle se limite à des opérations de charité. Nous sommes libres d’accueillir les richesses de ce monde.

Si les Cévennes sont géographiquement éloignées des points de crispation (comme Vintimille, Calais ou Marseille), les frontières se matérialisent partout. Des exilé.e.s sont déporté.e.s et enfermé.e.s dans des centres de rétention comme à Nîmes. Aux alentours d’Alès, des familles expulsées des centres d’hébergement sont acueillies par des personnes solidaires.

Nous avons déjà organisé une manifestation à Saint Jean du Gard, des tables d’infos sur les marchés, des collectes de matériel et des trajets vers Vintimille et Marseille. Nous souhaitons continuer en menant les actions suivantes :

⦁ Diffuser les revendications et témoignages des migrants
⦁ Tables d’infos sur les marchés
Collectes de matériel
⦁ Mise en lien avec d’autres initiatives (Marseille, Vintimille, Nîmes, Alès,…)
⦁ Soutien des initiatives d’accueil
⦁ Organisation de concert de soutien
⦁ Discussions et réflexions sur l’actualité

Le collectif se réunit régulièrement, à la bibliothèque infokiosque, 152 grand rue à Saint Jean du Gard. Les réunions sont ouvertes à tous, contactez nous pour connaitre les prochains rendez vous.

Pour contacter le collectif: cevennessansfrontieres@riseup.net

EN —————————

We are against borders and their military control. From barbed wire fences guarded by soldiers to sorting and identification camps, from deportations to detention centres, from raids to court cases, Europe is waging war on the exiled.

We are against the distinction made between “refugees” and “economic migrants”. By making this differentiation, states and humanitarian organisations establish arbitrary classifications of “good” migrants to be welcomed and “bad” ones to be expelled, thus justifying repression and deportation. Documentation for some and handcuffs for others?

We are in solidarity with, and would like to organise alongside, exiled people in fighting against frontiers and calling for freedom of movement and residence for all. We think that every action allowing people to get past a checkpoint, to avoid a raid or an eviction, to set up home and lead a new life, helps to make another crack in the walls that separate different peoples. We don’t want our role to be limited to charity work. We are free to welcome the wealth of this world.

While the Cévennes may be geographically distant from areas of tension like Ventimiglia, Calais or Marseilles, borders materialise everywhere. Exiles are deported or locked up in detention centres like that at Nîmes. In the Alès area, families evicted from accommodation centres have been housed by people acting in solidarity.

We have already organised a demonstration at Saint Jean du Gard, info stalls at local markets, collections of supplies and trips to Ventimiglia and Marseilles.
We hope to continue by carrying out the following activities:

⦁ Distribution of migrants’ statements and demands
⦁ Info stalls at markets
⦁ Collection of supplies
⦁ Linking up with other initiatives (Marseilles, Ventimiglia, Nîmes, Alès,…)
⦁ Support for hosting initiatives
⦁ Fundraising concerts
⦁ Discussions and comments on latest developments

The collective meets regularly at the Bibliothèque/Infokiosque, 152 Grand Rue, Saint Jean du Gard. Meetings are open to all. Contact us for details of upcoming gatherings.