[Italie] Mobilisation et appel à la solidarité internationale contre l’assassinat raciste de Soumaila Sacko

Soumaila Sacko, Malien de 29 ans, toujours en première ligne dans les luttes syndicales de USB pour les droits et la dignité des travailleurs dans la Plaine de Gioia Tauro en Calabre, a été assassiné dans la campagne de Rosarno. Nous reprenons ci-dessous les appels à manifester contre ce crime raciste et à une campagne de solidarité.

Soumaila Sacko, un travailleur qui se cassait le dos de l’aube au crépuscule pour quelques euros par jour, exploité et sous-payé, pour ramasser les fruits et légumes qui arrivent sur nos tables.

Soumayla a été assassiné dans la campagne de Rosarno tout en aidant deux autres camarades à récupérer de pièces en tôle dans une usine abandonnée depuis des années pour construire des cabanes de fortune ; il s’agit de cabanes qui sous le soleil deviennent de véritables enfers, dans lesquels on se repose après 12 heures de travail dans les champs avec des salaires dérisoires.

Nous savons que, dans ce pays, une partie de la politique n’a fait que fomenter la haine et le racisme.

Nous savons que dans ce pays des milliers de migrants vivent entassés dans les ghettos et exploités pour deux euros de l’heure.

Nous savons que dans ce pays l’agriculture est basée sur l’exploitation, le caporalato, le racisme, la précarité du travail et de vie de milliers d’ouvriers italiens et migrants.

Pour cette raison nous avons décidé de nous organiser : nous ne serons pas intimidés et continuerons à nous battre dans la mémoire et par respect pour Soumayla Sacko.

Nous donnerons une réponse, la plus grande possible, à ce meurtre, en commençant par la participation à la manifestation nationale déjà organisées pour le 16 juin à Rome.

Nous donnerons une réponse, la plus grande à ce meurtre, avec une manifestation ouverte à toutes les associations et à tous les individus, le 23 juin à Reggio de Calabre.

Pour garantir une assistance juridique à la famille de Soumaila Sacko et le retour des ses restes au Mali, pour soutenir les mobilisations des travailleurs de Rosarno, nous avons lancé cette campagne de solidarité et de résistance.

Parce que la solidarité est la seule arme dont nous disposons contre les lâches, les racistes et la violence.

Il est également possible de souscrire directement au compte au nom de la Union Sindacale de Base (code IBAN : IT17W0312703201000000001801).

https://www.gofundme.com/soumaila

D’autres articles récents sur l’assassinat de Soumaila Sacko ici et sur l’exploitation salariale agricole en dans la région de Calabre ici (en Italien).

———————————————-

Et pour rappel, deux articles sur la situation à San Ferdinando publiés l’été passé :

https://cevennessansfrontieres.noblogs.org/post/2017/08/17/appel-a-soutien-contre-lexpulsion-du-campement-de-san-ferdinando-calabre/

https://cevennessansfrontieres.noblogs.org/post/2017/08/20/communique-des-habitants-de-san-ferdinando-18-aout/

Posted in General | Leave a comment

Grèves de la faim au Centre de rétention de Sète et appel à soutien

Hier midi, un rassemblement s’est tenu devant le Centre de rétention administratif de Sète. Une centaine de personnes se sont rassemblées en soutien à Moussa (demandeur d’asile que la police a piégé à la préfecture de Montpellier et qui devait être renvoyé en Italie ce matin), à Ali (mineur isolé qui a déjà refusé son expulsion une première fois et emprisonné pendant 2 mois à la maison d’arrêt de Villeneuve lès Maguelone accusé d’avoir menti sur son âge malgré des papiers prouvant qu’il n’a pas encore 17 ans), et en soutien à toutes les personnes enfermées, toutes les personnes exilées et tous les sans-papiers.

Trois personnes enfermées sont en grève de la faim à l’intérieur du CRA, et une personne solidaire à commencé une grève de la faim et s’est enchaînée devant le CRA.

Une mobilisation active s’est mise en place autour du centre de rétention depuis plusieurs mois déjà. Elle permet de visibiliser et de dénoncer ce lieu d’enfermement situé en plein centre ville mais pourtant à l’abri des regards, de soutenir les personnes qui y sont détenues, et de créer des liens dans et hors les murs.

Les soutiens espèrent du relais lors de ces prochains jours pour assurer des permanences jour et nuit et rester auprès des grévistes de la faim et des personnes enfermées (le centre se situe au 15 rue François Maillol).

Solidarité !!

A écouter, cet enregistrement sonore du rassemblement du lundi 11 juin à Sète : https://soundcloud.com/arkatfilms/excradition-a-sete-et-greve-de-la-faim-11-juin-2018

Posted in General | Leave a comment

2 mois de prison ferme et 2 ans d’interdiction de territoire pour Moussa

Aujourd’hui à Lyon avait lieu le procès de Moussa, la séance a débuté sur un vice de forme, la traduction ne correspondait pas à la langue de Moussa, le juge a commencé à dire que cela n’avait pas d’importance et a voulu continuer le procès, l’avocate a immédiatement quitté le tribunal pour aller chercher le bâtonnier, du coup beaucoup d’incertitude, et naturellement un recours a été déposé.

Le procès a continué et le juge au lieu de comprendre et d’analyser au mieux la situation a requis contre Moussa 2 mois de prison ferme et 2 ans d’interdiction de territoire. Légalement Moussa a 10 jours pour faire appel du jugement, ce que compte faire son avocate.

Le tribunal était plein a craquer, des soutiens de toute la France étaient venu soutenir Moussa, et dehors beaucoup de monde avec des banderoles pour crier leur solidarité.

Un appel à rassemblement est lancé dans toute la France.

Plus que jamais, continuons la lutte contre les expulsions et les centres de rétention !!

Posted in General | Leave a comment

Contes de Voyages : Des histoires pour tous les âges, de tous les pays… Samedi 16 juin à 17h à Saint Jean du Gard

Les “Contes du voyages” sont issus d’une production collective : des personnes venues de différents coins du monde y ont participé. Vous découvrirez des histoires inventées par des filles et des garçons d’origines multiples. Actuellement en Grèce, la majorité d’entre eux attendent de pouvoir poursuivre leur voyage vers d’autres pays. Toutes et tous sont arrivés en Grèce fuyant l’horreur de la guerre, et effectuant des traversées très difficiles. Ils sont ceux que l’on nomme habituellement “réfugiés”, il s’agit de personnes qui souhaitent abri et protection.

Les contes qui vous seront récités, comme tous les contes, jouent avec l’imagination et sont plein de magie. Mais comme dans les meilleures histoires, les auteurs racontent comment ils voient le monde. Les histoires ont été inventées par des enfants, avec l’aide d’une personne adulte, de différentes façons : avec des éclats de rires, du théâtre et des jeux, le tout faisant partie d’un même processus. Certains enfants avaient déjà inventé leurs histoires, avec des personnages et des scènes qu’ils avaient imaginés. L’histoire orale a alors été enregistrée et ensuite transformée en texte par un adulte. Dans la plupart des cas, les enfants avaient d’excellentes idées mais les avaient pas développées sous forme de conte. Le rôle des adultes était donc de les guider en leur posant des questions: “Alors qu’est-il arrivé à ce personnage depuis le début de l’histoire?”, “Et où se passe ce que tu es en train de m’expliquer ?”, “Pourquoi penses-tu qu’elle a fait ceci où cela ?”. Leurs réponses à ces questions stimulaient le processus créatif et complétaient leur récit. Plus tard, les histoires ont été illustrées par plusieurs artistes, en s’appuyant sur les idées des enfants lorsque cela était possible, mais aussi par la recherche de personnages et scénarios qui reflétaient le bagage culturel des enfants.

Un livre contenant ces contes et ces illustrations a été édité et traduit dans différentes langues : grec, anglais, espagnol, catalan, euskera, italien, allemand, néerlandais et français. L’argent qui est perçu des ventes de ce livre sert à soutenir des projets de logements alternatifs pour les réfugiés à Thessalonique, remettant en question l’idée que la seule solution possible consiste à “accueillir” des personnes dans des camps militaires. Face aux politiques honteuses exercées par l’Union européenne, cette initiative est une réponse de solidarité et de créativité. L’une des traductrices de cet ouvrage sera présente pour nous faire partager ces histoires, et cette aventure…

Samedi 16 juin à 17h – Saint jean du Gard
Rendez-vous près de la rivière derrière les jeux pour enfants (espace Pauhlan), où à la Ludothèque en cas de pluie.

Posted in General | Leave a comment

La PSQ, où quand la sécurité devient « la première des libertés ».

La PSQ, où Police de Sécurité du Quotidien, a été lancée officiellement par le ministre de l’intérieur le 8 février dernier suite à la volonté du gouvernement de s’« engager dans une évolution des missions de la police et de la gendarmerie pour répondre à la priorité des Français : la sécurité. »1

Cette expérimentation fait suite à une concertation large menée à la fois en partant « du terrain » : pas moins de 70 000 questionnaires ont été renvoyés par les policiers et les gendarmes au gouvernement pour formuler leurs attentes ; et à la fois au niveau départemental : plus de 500 réunions ont été menées réunissant préfets, associations élus, organisations syndicales de la police et structures de concertation de la gendarmerie, représentants des policiers municipaux, acteurs de la sécurité privée et des transports, experts, etc. Plus de 150 contributions ont également été rédigées par les syndicats, universitaires, entreprises et associations d’élus.

Cette prise en considération des acteurs de la « sécurité » a certainement dû faire s’arracher quelques cheveux aux associatifs œuvrant sur la question de l’immigration – qui relève pourtant du même ministère – force de constater que ces derniers goûtent plus souvent à la saveur des portes closes qu’à celle des petits fours…

Le dossier de presse2 présentant la PSQ apporte comme propositions principales de : rendre les condamnations judiciaires et les mesures répressives plus dissuasives (enfermer plus et plus longtemps), développer davantage la coopération avec les polices municipales (être fliqué au plus près), accroître la participation des habitants à leur propre sécurité (vers la création de milices d’auto-défense citoyenne?), simplifier la procédure pénale et réduire les tâches administratives (afin de ne plus s’embêter avec la paperasse et la défense des accusés).

La PSQ prévoit ainsi de travailler de façon beaucoup plus partenariale avec les maires et leurs polices municipales, les bailleurs sociaux, les entreprises de transport ou les agents de sécurité privée, c’est à dire un large pan d’acteurs de proximité. « Les élus, en particulier les maires, sont ceux qui connaissent le mieux leur territoire, qui savent où se développe la délinquance. Je demande que dans les trois prochains mois on puisse prendre contact avec eux pour définir en partenariat une vraie stratégie de sécurité pour le territoire »3, nous précise le ministre. Pour ceux qui hébergent des sans-papiers dans leur village ou celles qui vendent une barrette de shit derrière les abris de bus, gare aux mouchards !!

Au niveau national, 20 départements ont été ciblés pour faire l’objet de renforts en zone gendarmerie, et 30 quartiers en zone police subtilement dénommés « de reconquête républicaine » ont été retenus. Parmi les moyens alloués à ce dispositif, 10 000 postes seront créés entre 2018 et 2022. Dans le Gard, les quartiers ciblés sont à Nîmes sans grand étonnement ceux de Pissevin et de Valdegour, là ou une large partie de la population est issue de l’immigration, renforçant une fois encore l’association faite entre les étrangers et la délinquance. Dans le reste du département ce sont les villes et villages de Bagnols-sur-Cèze, Alès, Cornillon, Vauvert, Saint André de Valborgne et Le Vigan où seront implantées des brigades territoriales de contact. C’est d’ailleurs ce dispositif qu’est venu promouvoir Gérard Collomb lors de sa visite pour l’inauguration de la nouvelle gendarmerie de Saint Ambroix le 24 mai dernier.

Les premières expérimentations de la PSQ ont débuté au cours du premier trimestre 2018. Une démonstration grandeur nature a été effectuée récemment le jeudi 31 mai dans les Bouches-du-Rhône, comme nous l’indique un quotidien local4. Pendant deux heures, 213 agents de la direction départementale de la sécurité publique, de la police aux frontières, des CRS et de la gendarmerie, des policiers municipaux, épaulés par des agents SNCF et RTM, ont pris d’assaut l’ensemble des transports en commun de Marseille et Aix-en-Provence. Les gares de Saint-Charles, de l’Arbois, d’Aix-centre, celles de Gardanne, Simiane et Septèmes, mais aussi les bus entre ces deux villes et plusieurs stations de métro ont fait l’objet de ce déploiement massif destiné à marquer les esprits, et durant lequel pas moins de 7 906 voyageurs ont été contrôlés (avec au final 12 arrestations pour séjour irrégulier, fiche de recherche et détention d’arme blanche, et 293 procès verbaux dressés pour fraude). Apercevant les uniformes, près de 4000 personnes auraient fait demi-tour, preuve s’il en faut qu’une large partie de la population ne se laisse ni attraper docilement comme des moutons, ni berner par les « priorités » sécuritaires du gouvernement.

Posted in General | Leave a comment

Quelques rendez vous ce mois de juin…

– Vendredi 1er et samedi 2 juin (Alès) : Foire aux livres en soutien à Resf / La Cimade / LDH / Cercle de Silence – à la Bourse du Travail.

– Samedi 2 juin à 11h (Nîmes) : Soutien à Moussa. Rendez-vous sur le parvis des arènes au niveau de la statut du matador pour l’inauguration du Musée de la Romanité et pour se faire entendre et organiser une action visible par beaucoup de personnes.

– Samedi 2 juin à 20h (Cendras) :Passeport pour l’exil“, une lecture spectacle musicale et poétique de la Compagnie « Le Cœur allant vers.. » d’après l’œuvre et en hommage à Mahmoud Darwich. A la Salle Nelson Mandela, samedi 2 juin à 20h (Tarifs : Adultes 10€, Etudiants et Chômeurs 5€, Enfants de moins de 10 ans gratuit.)

– Dimanche 3 juin à 11h (Sète) : Marche du môle Saint Louis au Centre de rétention – repas tiré du sac.

– Jeudi 7 juin à 8h30 (Nîmes) : Rassemblement devant le Conseil Départemental (6 rue Guillemette) à pour la modification du règlement du RSA dans le Gard et contre la discrimination à l’égard des ressortissants européens.

– Jeudi 7 juin à 17h30 (Nîmes) : Soutien à Moussa. Rassemblement devant la Préfecture.

– Vendredi 8 juin à 19h (Nîmes) : Ouverture de la rencontre ciné-documentaire Exils et frontières au Sémaphore.

– Samedi 9 juin à 17h (Alès) : Manifestation contre la loi asile immigration – départ du Cratère.

– Lundi 11 juin à 17h30 (Nîmes) : Toujours devant la Préfecture, “VEILLE DU PROCÈS DE MOUSSA” rassemblement FESTIF, apéro – musique.

– Mardi 12 juin à 19h30 (Nîmes) : Soirée de clôture de la rencontre Exils et Frontières. Concert et repas réalisés par des familles réfugiées, au Sémaphore.

– Samedi 16 juin à 12h (Alès) : Repas solidaire au profit d’Alhassane et de Lamine. Celui-ci aura lieu à la Cantine solidaire de Rochebelle (14, rue du Faubourg de Rochebelle).

– Dimanche 17 juin à 12h (Soudorgues) : Cantine guinéenne de soutien à un jeune demandeur d’asile et concert de percussion avec “Limaniya” – dans la cour du foyer.

– Samedi 30 juin à 12h30 (Alès) : Cantine sans frontières à la Rétive.

– Samedi 30 juin à 21h (Mialet) : Chants du monde, a capella par les Polyphonies bourlingueuses d’Aix en Provence – au Temple – en soutien au familles accueillies à Saint Jean du Gard.

Posted in General | Leave a comment

[Alès] Samedi 9 juin : Manifestation contre la loi immigration et les politiques migratoires sécuritaires !!

Toutes et tous à Alès pour le retrait de la loi Asile et Immigration !!

Régularisation et liberté de circulation !! Liberté pour Moussa !!

MANIFESTATION SAMEDI 9 JUIN – Départ 17h devant le Cratère à Alès

Ici le texte d’appel

Posted in General | Leave a comment

[Frontière franco/italienne] 8/9/10 JUIN : PASSAMONTAGNA / Trois jours de lutte contre les frontières !!

Du 8 au 10 Juin 2018 – Camping itinérant PASSAMONTAGNA
Trois jours de lutte contre les frontières !!

Vendredi 8 Juin

15.00 heures @ Melezet
. Montage du campement et nettoyage des sentiers

18.00 heures @ Melezet
. Débat sur « Les frontière à l’intérieur et à l’extérieur de la forteresse Europe. De l’enfer lybien aux frontières métropolitaines » – avec Break the border (To) et Rompere le righe (Tn)

. Suivie d’un repas et exposé théâtralisé: « Guerre aux frontières, une bataille coloniale », présenté par le collectif Confrontière

Samedi 9 Juin

10.00 heures @ Melezet
. Randonnée de Melezet à Plampinet

17.00 heures @ Plampinet
. Débat sur « Accueil et exploitation. Un voyage des HUBS jusqu’aux ghettos, en passant par les CAS, les SPRAR et les CPR » – avec Davide Cadeddu et Campagnes en lutte

. Suivie d’un repas et musique live avec: I DIECI PICCOLI INDIANI

Dimanche 10 Juin

10.00 heures @ Nevache
. Randonnée de Nevache à Briançon

16.30 @ Briançon
. Débat sur « La fascisation de la société et échange sur les différentes expériences de lutte contre les frontières »

. A suivre retour à Melezet en voiture

Les petits-déjeuner, repas hors sac et repas du soir seront proposés à prix libre.
Il est conseillé de s’équiper de vêtements chauds et adaptés à la montagne, d’une tente, d’un sac de couchage, et de vaisselle.
Le transport des bagages en camion est prévu entre chaque étape.

Posted in General | Leave a comment

Jeudi 31 mai : Rassemblement devant le tribunal de Gap !

MAJ 31 mai : Ce matin, près de 300 personnes se sont réunies en solidarité avec les inculpé-e-s de la manifestation du 22 avril dernier. A l’issue de l’audience, il a décidé de la levée des contrôles judiciaires auxquels étaient soumis « les 3 de Briançon ». Ils seront jugées sur le fond le 8 novembre. Liberté pour toutes les prisonnières, les enfermés, les condamnées !

Le 22 la police de Briançon a arrêté trois personnes au terme de la marche. Théo, Eleonora et Bastien ont fait dix jours de prison, entre Gap et Marseille et sont aujourd’hui soumis à des mesures de contrôle préventives (obligation de permanence sur le territoire français, obligation de signature quotidienne, et interdiction de s’exprimer « en public »).

Jeudi 31 à 8h30 commence le procès ; le chef d’accusation est celui d’aide à l’immigration clandestine en bande organisée, délit pour lequel ils encourent jusqu’à dix ans de prison.

Allons donc nous faire entendre.

Rendez-vous à 8h30 devant le tribunal de Gap en soutien aux trois accusés !!

Posted in General | Leave a comment

Appel à soutien du Refuge Autogéré Chez Jésus à la frontière franco-italienne des Hautes-Alpes…

Contre les pratiques meurtrières de la police aux frontières
Contre la menace fasciste

Renforçons et organisons ensemble la solidarité à la frontière !

Nous sommes face à une situation extrêmement critique à la frontière des Hautes-Alpes : le blocage de la frontière par les forces de police et les Génération Identitaire contraint les personnes à prendre des chemins extrêmement dangereux pour atteindre Briançon, jusqu’à entraîner la mort de deux personnes ces dix derniers jours.
Il faut des forces supplémentaires pour tenir les différents lieux d’accueil et les maintenir ouverts, pour sécuriser les passages des réfugié·es en montagne, et pour mettre en place des stratégies politiques et des actions directes.
Ceci est un appel à soutenir la lutte solidaire à la frontière, de plein de différentes manières :

Aider à tenir les lieux d’accueil et de lutte en venant plusieurs jours, en donnant un coup de main pour :
– l’organisation du lieu et de la vie collective
– l’accueil et l’information des personnes
– voire faire de nouveaux aménagements et du bricolage… bienvenue à la créativité !

Être présent·e en montagne
– pour veiller à la sécurité des personnes qui traversent, les orienter, les protéger des actes criminels de la police
– mettre en place des actions collectives

Besoins
– de médicaments en tout genre et nécessaires de premiers secours
– de lampes torches et frontales
– d’un stock de couvertures de survie
– de cartes Lyca mobile italiennes et françaises
– de bouteilles d’eau, de barres de céréales et autres snacks
– de nourriture : légumes et fruits frais, pain, légumes et fruits secs, huile, épices, café, thé, etc
– de produits d’hygiène et d’entretien
– de chaussures et chaussettes de montagne (grandes pointures particulièrement)
– de tout ce qui sert à la vie quotidienne
– de sous!!!

Nous ne pouvons pas continuer à subir la répression policière, alors que la police et les identitaires continuent librement leurs agissements violents. Nous voulons assumer collectivement un discours de solidarité qui doit se traduire par une présence et une action concrète sur le terrain.

Cet été, les Hautes-Alpes ne doivent pas devenir le lieu d’une implantation identitaire. Nous avons besoin de répondre à leur présence par la nôtre, plus massive, plus organisée, plus festive et vivante !

RDV également les 8-9-10 juin et pour d’autres rassemblements cet été !

Contact : rifugiochezjesus@inventati.org
+39 348 5542295

Posted in General | Leave a comment