[Oulx, Italie] Un nouveau refuge autogéré s’ouvre

Publié initialement sur http://www.passamontagna.info/?p=646&lang=fr

Aujourd’hui a été ouverte la CASA CANTONIERA à Oulx, un bâtiment vide et inutilisé depuis des décennies. À partir d’aujourd’hui, il s’agit de lui redonner vie : contre les frontières et le dispositif qui les soutient et les détermine. Contre le Décret Salvini et sa politique de répression et de guerre aux pauvres. Pour un monde où toustes puissent choisir où et comment vivre.
La situation à la frontière continue à empirer: la militarisation est croissante, l’hiver est désormais arrivé. Le système de contrôle et de gestion toujours plus fort vient s’imposer sur toustes celleux qui, sans les bons papiers, continuent à vouloir traverser cette ligne imaginaire appelée frontière. Le Refuge Autogeré Chez Jesus, local occupé sous l’église de Clavière, a été expulsé depuis presque deux mois. Depuis ce jour, les personnes qui se perdent et risquent leur vie et leurs membres en montagne sont toujours plus nombreuses, aussi car elle n’ont ni les informations ni l’habillement adapté pour affronter le voyage. Sans
espace et sans temps pour pouvoir s’organiser, se reposer, et repartir.
Ce lieu veut egalement être cela.
Un refuge autogeré pour celleux qui sont de passage, et qui ont besoin de plus de temps pour s’organiser que les quelques heures nocturnes offertes par les salesiens. Un lieu pour pouvoir s’organiser, contre les frontières sur ces montagnes ainsi que contre celles en ville, et le système qui leur est relié.

Le Décret Salvini est une déclaration de guerre aux pauvres. Une guerre aux immigréEs, toujours plus exploitable, sous la constante menace des papiers, Centre de Rétention ou Deportation. A toustes celleux qui cherchent, par tous les moyens, à s’opposer au système de sélection, contrôle et exclusion qui sévit dans cette société. Aux indésirables en général qui sont jetéEs en dehors des centres habités, toujours plus repriméEs, contrôléEs, exploitéEs.
Organisons-nous.
A partir de 15 heures cette après midi, nous invitons toustes à un repas partagé musical.
Quiconque souhaite passer, pour soutenir, discuter, participer aux travaux est la bienvenue !

Il y a besoin de matériel, matelas, couvertures, vêtements chauds, chaussures de rando, chaussettes, gants, chapeaux, poêles, tapis, nourriture.
Nous voulons nous organiser ensemble pour faire en sorte que cette frontière, ainsi que toutes les autres, n’existent plus.

Posted in General | Leave a comment

Marche pour la Journée internationale des migrants – Mardi 18 décembre à 18h

Marche aux flambeaux pour la journée internationale des migrants

Liberté, égalité des droits

Départ Carré d’Art à 18h

Se munir d’une source lumineuse (lampe de poche ou frontale, mobile, bougie )

https://www.facebook.com/Refugees-Welcome-30

Posted in General | Leave a comment

3+4 de Briançon appel à rassemblement le 13 12 pour le délibéré du tribunal

Venez nombreux soutenir les 3+4 le 13 décembre à 8 h30 devant le tribunal de Gap , discuter du verdict , préparer la mobilisation pour les prochains procès de solidaires (10 janvier ; 24 janvier ; 12 mars), participer à l’appel à soutien pour les maraudes de cet hiver.

Nous resterons sur les chemins avec les exilé-e-s !

Nos montagnes ne deviendront pas un cimetière !

Posted in General | Leave a comment

Campement des mineurs isolés en cours devant le Conseil Départemental à Marseille

MAJ : Petite victoire ! La mobilisation à réussi à faire bouger le conseil départemental : mise à l’abri immédiate pour la quinzaine de jeunes en attente d’évaluation et présents lors de la mobilisation.

Suite au rassemblement organisé hier soir par le collectif MIE, un campement s’est mis en place dans la nuit, devant le métro / Conseil Départemental ST-JUST, pour exiger les droits des mineur.e.s isolé.e.s étrangers ! Solidaires, venez les soutenir, ce matin ou dans la journée pour un petit déj participatif ! Breuvages chauds bienvenus !

Aujourd’hui encore, 1 an après l’occupation de l’église St-Ferréol, à Marseille, ce sont 50 mineur.es avec Ordonnance de Placement Provisoire (OPP) et plus de 85 mineur.es en attente d’évaluation qui ne sont toujours pas mis.es à l’abri, qui ne sont ni pris.es en charge, ni accompagné.es comme le prévoit la loi.

Aux promesses du Département, aux chiffres avancés, aux projets annoncés, nous répondons la réalité quotidienne de ces jeunes : ils vivent dans la rue ! Ils doivent être protégés !

Posted in General | Leave a comment

Pique-nique contre la frontière : une journée de protestation à Sospel

Dans la matinée et dans l’après-midi du dimanche 18 novembre, des dizaines d’habitants de la région frontalière entre Vintimille et la vallée de la Roya ont organisé des temps d’informations et un pique-nique contre la frontière, ses violences et ses conséquences dans le village de Sospel. Nous proposons ici une traduction du compte rendu de la journée de protestation publié sur le site Parole Sul Confine ainsi que le texte qui a été distribué dans les rues de Sospel.


Dimanche 18 novembre à Sospel, une trentaine d’habitants des vallées transfrontalières ont brisé le silence sur la militarisation du territoire et sur les morts, plus de 20 en trois années, que les politiques sécuritaires ont provoqué. Dans la matinée, des tracts ont été distribués dans les rues du village pour communiquer ce qui se passe et raconter le caractère concret de l’expression “la frontière tue”.

Au cours de la distribution des tracts, la liste des 21 décès documentés à la frontière de Vintimille et des Alpes Maritimes depuis 2016 a été affichée sur les tableaux d’affichage de la vallée, la cause et le lieu du décès étant à chaque fois expliqué.

Par la suite , les participants se sont retrouvés pour un pique-nique dans un pré qui surplombe le point de contrôle fixe de Sospel, pour dénoncer sa présence et perturber la routine des contrôles. Tout au long du pique-nique, chaque contrôle des véhicules traversant cette intersection qui relie la vallée de la Roya au reste des Alpes Maritimes était accompagné du son des trompettes et de slogans opposés à la frontière. Plutôt chômeur, que contrôleur“, “Moins de militaires, plus de sorcières“, “La frontière tue, honte à ses gardiens furent les slogans les plus chantés.

À la fin du pique-nique, tous les participants ont été arrêtés et identifiés par la gendarmerie.

Il reste la certitude que des piques-niques comme celui-ci, il en faudrait 100 ou 1000, et que la prochaine fois, nous serons plus nombreux.

Moments du pique-nique de protestation contre la frontière et de la militarisation de la frontière – Sospel – dimanche 18 novembre

 

Sospel, l’un des tableaux d’affichage de la vallée où la liste des personnes décédées a été publiée en raison de la fermeture de la frontière italo-française de 2016 à aujourd’hui.

 

Ci-dessous, le texte qui a été diffusé pour informer les gens de la situation le long de la frontière italo-française.

LA FRONTIÈRE TUE, HALTE À LA MILITARISATION !

La frontière de Vintimille est fermée depuis juin 2015, mais à partir de 2016, la militarisation de l’ensemble du territoire frontalier est devenue massive et envahissante. La première conséquence directe de cette politique de militarisation des deux côtés de la frontière est la mort de plus de 20 personnes. Ces décès ne sont pas une conséquence du hasard, mais des refoulements quotidiens qui obligent les individus à s’exposer à des risques croissants pour tenter de franchir la frontière.

Aujourd’hui évidemment, ni les hotspots (premiers centres d’identification créés par l’UE dans les pays du premier débarquement), ni les tristement célèbres accords signés avec des gouvernements autoritaires tels que la Turquie, l’Égypte ou la Libye, ne semblent suffire à l’Europe. Les milliers de personnes décédées en Méditerranée ainsi qu’à d’autres frontières intérieures et extérieures ne sont certainement pas assez. Le retour des régurgitations souveraines et populistes s’allie au rêve technocratique de Bruxelles où il aspire au contrôle des populations indésirables. Dans les rêves de l’un et de l’autre, les routes doivent être nettoyées et les personnes sélectionnées, que cela se fasse pour la pureté de la race ou pour la valorisation du centre-ville historique, le prix ne change pas.

Un rêve totalitaire alors, que nous voyons se dérouler avec des scénarios similaires à Vintimille comme à Clavière ou au Brennero. Des lieux touristiques et frontaliers où la brutalité et la violence ne sont pas épargnées pour garantir un contrôle discret mais jamais total de la situation. Le scénario typique implique une militarisation du territoire dont les populations locales restent des spectateurs passifs. Il est ici nécessaire de se dégager de ce rôle de spectateur, et à nouveau le moment de prendre la parole contre la frontière et sa militarisation.

Plusieurs mobilisations sont en train de se construire dans les zones frontalières de l’arc alpin, d’ici à Trieste. Dans les vallées de la Roya et de la Bevera, les points de contrôles se sont multipliés depuis deux ans et la présence de soldats armés sur les sentiers, ainsi que dans les rues des villages, est devenue la norme. Nous ne voulons pas vivre en silence sur un territoire déterminé par la militarisation et les contrôles raciaux. Que ces contrôles se produisent dans nos vallées, dans les villes ou en Méditerranée, il n’en reste pas moins que la présence de l’armée et de la police construit et reconstruit des frontières partout dans le monde, et que personne n’est plus en sécurité dans un monde rempli de flics.

Assez de morts à la frontière, ici et ailleurs!

Halte à la militarisation!

Posted in General | Leave a comment

Un conte, un atelier et un goûter – Vendredi 23 novembre à Saint Jean du Gard

Vendredi 23 novembre à partir de 16h à la Ludothèque, salle Bordarier, Saint Jean du Gard, l’association À Vous de Jouer et Cévennes Refuge vous proposent une après midi contée avec Les Roseaux, une histoire d’Isabelle Massoudy et un atelier calligraphie et calame.

Le conte et l’atelier seront suivi d’un goûter au profit des réfugiés en Cévennes.

Nous espérons vous voir nombreux et nombreuses !

Posted in General | Leave a comment

Cantine sans frontières – Samedi 24 novembre : repas Soudano-Ivoirien !!

Au menu de la Cantine sans frontières ce mois-ci, repas Soudano-Ivoirien avec :

Alloco de bananes plantains / Chorba lentilles – Machi (légumes farcis) /  Sorbets

Repas Prix libre.

Nous rappelons que l’argent récolté lors des Cantines sans frontières est destiné à être reversé à des personnes ne bénéficiant, pour la très grande majorité et du fait de leur situation administrative irrégulière, ni de la possibilité de travailler légalement, ni de celle de percevoir une quelconque aide sociale. Cela signifie dans le monde capitalisé que nous connaissons toutes et tous rencontrer de très grandes difficultés pour se loger, se nourrir où acheter n’importe quel bien de consommation de la vie courante. Les Cantines sans frontières sont un moyen de s’en sortir collectivement et sont organisées avec les personnes concernées. Elles sont aussi un moment de rencontre, d’échange et de convivialité.

Venez nombreux.ses !

Posted in General | Leave a comment

Faisons le procès des frontières ! Feuille d’info de la Coordination régionale des collectifs du sud-est

4 pages d’infos pour faire le procès des frontières ! Ce journal a été réalisé et diffusé le jour du procès des 3+4 de Briançon à Gap par la Coordination régionale des collectifs sud-est contre les frontières. Continuons la mobilisation jusqu’au délibéré le 13 décembre !! Relaxe pour nos camarades !!

Feuille d’info téléchargeable ici. Contact : coordo.mig.sudest@riseup.net

Posted in General | Leave a comment

Du ferme requis pour les 3+4 de Briançon

Le procès des 3+4 c’est terminé jeudi soir vers 1h30. Le procureur requiert 12 mois de prison dont quatre fermes contre deux des accusés et 6 mois de prison avec sursis pour les cinq autres. Le délibéré sera rendu le 13 décembre.

Posted in General | Leave a comment

Action de soutien aux 3+4 de Briançon : Et si il y avait une frontière ici ?

En soutien aux personnes poursuivies pour aide au passage de la frontière franco-italienne, qui seront jugées à Gap le jeudi 8 novembre, cet événement proposera la mise en place d’une frontière temporaire entre le Gard et l’Hérault, pour illustrer les différents aspects de ce qu’implique une frontière, au milieu de l’Europe, surtout quand elle se ferme.

Pour celles et ceux qui ne pourront pas être à Gap mais qui souhaiteraient agir localement, cet événement permettra de montrer le caractère arbitraire, contreproductif, générateur de conflits et de tensions inutiles du processus en cours : des frontières fermées et des murs partout en Europe.

Rendez-vous à Pont d’Hérault à 11h le jour du procès sur le petit parking juste avant le pont sur l’Hérault en venant de Ganges.

Posted in General | Leave a comment