Familles et Dal de Nîmes traduits en justice : soutien et présence vivement souhaités !

La justice fera comparaître les familles occupant les logements de la rue P. Semard ainsi que le Dal de Nîmes, le 18 janvier à 14h au tribunal de Nîmes. Le collectif Réfugié Welcome 30 invite les personnes, associations, réseaux à venir soutenir les familles et le Dal ce jour là, et à répercuter cet appel parmi nos contacts, réseaux et sur vos blogs, sites, pages fb, etc…

Un toit et des papiers pour tous et toutes !!


Une pétition à signer est également en ligne ici :

http://chng.it/pLhSCDhR

PROCÈS CONTRE LES FAMILLES OCCUPANTES DES LOGEMENTS ET LE DAL DE NÎMES

Plusieurs familles occupent depuis septembre 2019, à Nîmes  des logements  abandonnés  appartenant  à la Sté ICF HABITAT. Ces familles – dont la plupart ont des enfants- ont trouvé là un moyen de fuir les dangers de la survie dans la rue ou dans des foyers. Cette situation de relogement a permis à chaque famille de scolariser ses enfants, parfois de trouver du travail, mais aussi de déposer des demandes récurrentes pour accéder à des logements sociaux ou pour obtenir des papiers. Ces familles n’aspirent qu’à vivre, étudier et travailler ici.

Le lundi 18 janvier 2021 à 14h, au tribunal de Nîmes (Gard) elles sont convoquées devant la justice pour (notamment) occupation illégale. Le comité local du DAL (Droit au logement) est également appelé à comparaître. Nous appelons à être présent.e.s ce jour-là devant le palais de justice.

Les signataires ci-dessous, personnes ou groupements, nous déclarons solidaires avec les personnes poursuivies. Nous avons, selon les cas, participé à l’installation de ces familles, à leur accompagnement social ou scolaire ou plus simplement à leur soutien. Les principes de justice sociale et de solidarité sont nos seules motivations. Les familles et nous-mêmes demandons que les moyens leur permettant d’obtenir une autonomie sociale et économique leur soient accordés : un logement social, un droit au séjour.

C’est pourquoi, toutes et tous, nous demandons:
– un logement digne pour chaque famille;
– des papiers pour continuer à étudier, travailler, être autonomes et vivre;
– à être traduits solidairement avec les personnes poursuivies;
– la relaxe, et le cas échéant, à être condamnés solidairement avec les familles et le DAL de Nimes.

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.