Lundi 18 décembre : à Ales, soutien aux réfugiés et sans papiers !

Lundi 18 décembre, aux côtés des mobilisations à Marseille, Montpellier, Toulon, Vesoul, Bourges, Grenoble, Lyon, Nantes … on sera présents à Alès pour dénoncer les infâmes politiques migratoires répressives de tri et de rejet.
Toutes et tous aux côtés des demandeurs d’asile et des sans papiers en lutte !
Stop Dublin ! Stop Expulsions !

Ce LUNDI 18 DÉCEMBRE À ALÈS – point de ralliement devant le tribunal :
– soit à 10 h,
– soit à 11h30,
Rassemblement pour ensuite se partager en petits groupes et aller distribuer le tract ci-dessous au marché, dans les rues, aux terrasses des cafés…

18 DÉCEMBRE JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANTS

470 ASSOCIATIONS ET COLLECTIFS CITOYENS RÉUNIS AU SEIN DES ETATS GÉNÉRAUX DES MIGRATIONS APPELLENT À UN CHANGEMENT RADICAL DE LA POLITIQUE MIGRATOIRE FRANÇAISE ET EUROPÉENNE.

A MONTPELLIER UNE JOURNÉE DE MOBILISATION POUR DEMANDER L’ARRÊT DES
RENVOIS. (à 17h devant la préfecture de l’Hérault)

Les collectifs de solidarité du bassin Alésien et des Cévennes s’associent à ces démarches.

SAVEZ-VOUS QU’À ALÈS comme ailleurs en France :

♦ des familles parfois présentes sur le territoire français depuis plusieurs années, dont les enfants sont scolarisés, vivent dans la crainte permanente d’être expulsées vers leur pays d’origine où leur vie est menacée.

♦ des demandeurs d’asile « dublinés » sont renvoyés vers le pays par lequel ils sont entrés en d’Europe comme l’Italie ou la Grèce qui ne sont pas en capacité de le lui accorder.

♦ des mineurs isolés qui ont fui des pays en guerre, se voient contester leur minorité ou n’obtiennent pas toutes les protections requises par la Convention Internationale des droits de l’Enfant, en particulier en matière d’accès à la scolarité.

♦ des réfugiés désireux de travailler et auxquels les formations professionnelles sont refusées.

DES SITUATIONS DÉJÀ DIFFICILES FORTEMENT AGGRAVÉES PAR LA CIRCULAIRE ADRESSÉE AUX PRÉFETS DU 20/11/217 ET LE PROJET DE LOI ASILE ET IMMIGRATION DU GOUVERNEMENT.

NON AUX POLITIQUES DE CRIMINALISATION, D’EXPULSION ET DE REJET DES ÉTRANGERS.

OUI À LA SOLIDARITÉ ET À L’HOSPITALITÉ.

Collectif Solidarité Migrants d’Alès  et Cévennes Sans Frontières

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.