Parution de deux nouveaux livres chez Niet!éditions

Deux ouvrages sur les luttes aux frontières à Calais et Vintimille viennent de paraître chez Niet Editions, nous vous conseillons vivement leur lecture :

CALAIS, FACE À LA FRONTIÈRE

Textes & entretiens – Collectif

En détruisant la jungle de Calais à l’automne 2016, et en dispersant tous ses occupants aux quatre coins de la France, l’État a prétendu faire œuvre « humanitaire » ; en réalité, ce déplacement de population s’inscrit dans une continuité de gestion de la « question migratoire » dans le Calaisis, entre acharnement policier et paternalisme des associations… Depuis une vingtaine d’années, du hangar de Sangatte au centre de rétention de Coquelles, de la constitution de la grande jungle de Calais à son « démantèlement », des milliers de personnes en exil se sont trouvées piégées face à la frontière, dernier obstacle avant le Royaume-Uni. La parole est ici donnée aux personnes immédiatement concernées, personnes en exil ou militants solidaires, afin que d’autres voix se fassent entendre, pour éclairer l’action présente et future.

NOUS NE FERONS PAS MARCHE ARRIÈRE !

Luttes contre la frontière franco-italienne à Vintimille 2015 / 2017 – Lucía Le Maquis

En juin 2015, la France ferme sa frontière avec l’Italie aux personnes arrivées là suite à la traversée de la Méditerranée. A Vintimille, un groupe de migrants menace de se jeter à l’eau depuis les récifs de Balzi Rossi si la frontière n’est pas ouverte et refuse de monter dans les cars de la police italienne venue pour les expulser. Cette résistance et ce blocage sont le point de départ d’une lutte contre la frontière qui ne s’est pas arrêtée depuis. Les paroles de différents acteurs de cette lutte se croisent dans ce petit livre en un récit composite entre mer et montagnes.

Derrière Lucía Le Maquis se cachent plusieurs membres du collectif méditerranéen de traduction Le Maquis. Le prénom Lucía, quant à lui, est un hommage à une jeune femme argentine, Lucía Pérez, dont le meurtre sauvage par deux hommes le 8 octobre 2016 à Mar del Plata en Argentine a été l’un des éléments déclencheurs du mouvement féministe Ni Una Menos. Le collectif Le Maquis se forme à Marseille au cours du printemps 2016 alors que ses membres circulent régulièrement entre France, Grèce, Italie, Espagne, Égypte et Turquie.

Contact presse/librairie/distribution : nieteditions@riseup.net niet-editions.fr

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.