Marche pour le droit d’asile du 22 au 26 juin dans les Hautes Alpes

« Ici, on me propose un lit, mais aussi tous les cauchemars d’expulsion et de violence. Je ne peux pas dormir dans ce lit, je n’y trouve aucun repos. »
https://parolesdemigrants.com

Ils sont quinze réfugiés à avoir commencé une grève de la faim le 6 juin 2017 à Briançon. Désertant les foyers des Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO) qui les hébergeaient depuis six mois, ils se sont installés avec toutes leurs affaires devant les portes de la MJC, soutenus par une centaine de Briançonnais à tour de rôle.

Marche pour le droit d’asile

Juin 2017, au lendemain de la Journée Internationale des Réfugiés, du 22 au 26 juin, les migrants briançonnais, de leur propre initiative, marcheront de Briançon à Gap. Ils seront soutenus, accompagnés et rejoints par les collectifs et les citoyens solidaires et les réfugiés des Hautes Alpes. Ils souhaitent porter un message pacifiste en réclamant le droit de demander l’asile en France et en demandant au Préfet des Hautes Alpes de les dédubliner. Ils invitent tous ceux pour qui ce Droit fondamental qu’est le Droit d’Asile, a du sens de se joindre à eux.

Départ de Briançon : le 22 juin à 8h devant la MJC.
22 Briançon – L’Argentière La Bessée
23 L’Argentière – Guillestre
24 Guillestre – Baratier
25 Baratier – Chorges
26 Chorges- Gap.
Une délégation demandera un RV au Prefet le 26 dans l’après-midi.

Comment et pourquoi cette action ?

Décembre 2016, Porte de la Chapelle, Paris, le gouvernement propose aux migrants de la rue de monter dans des bus vers des destinations inconnues. On leur explique qu’ils seront accompagnés pour faire leur demande d’asile. 21 migrants arrivent à Briançon, entament les démarches et attendent patiemment plusieurs mois.
Mai 2017 Le Préfet des Hautes Alpes refuse de leur laisser demander l’asile, en invoquant les Accords de Dublin ; accords qu’il peut décider de ne pas appliquer. Les notifications de renvoi en Italie commencent à arriver y compris pour les migrants du 04 et d’Embrun, qui ont la même problématique. Ces derniers décident de faire 10 jours de grève de la faim pour implorer l’indulgence du Préfet. Sans résultat.

Mail : marchepourledroitdasile@gmail.com

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.