Ouverture d’un squat d’accueil des exilé.es dans la Vallée de la Roya

954505-le-sentier-de-l-espoir-le-pas-de-la-mort-frontiere-italo-francaise-vintimille-menton-8-et-9-102016

Hier soir, un groupe d’une soixantaine d’exilé.es et de personnes solidaires a ouvert un bâtiment public dans la vallée de la Roya.

Mise à jour mardi 18 oct. 19h : une cinquantaine de CRS encercle les lieux depuis cet après midi, seuls les soutiens peuvent encore entrer et sortir. L’expulsion risque d’avoir lieu demain vers midi. Besoin de monde en renfort à Saint Dalmas de Tende dans les anciens locaux de la Sncf, venez avec couvertures et détermination !

Depuis des mois déjà la situation provoquée par les Etats à la frontière franco/italienne n’a cessé d’empirer : des centaines de personnes restent bloquées à Vintimille, les déportations vers le sud de l’Italie se comptent par dizaines chaque jour, les personnes refusant l’identification sont frappées ou electrochoquées, l’armée française se déploie dans les montagnes et traque les mineurs isolés…

Face aux politiques de répression des exilé.es, aux situations de détresse qu’elles créent, aux besoins criants des personnes sur la route, nous refusons de jouer le jeu des Etats et des organisations humanitaires qui collaborent à cette gestion mortifère. Nous affirmons notre capacité d’auto-organisation et créons les espaces d’accueil là où nous en avons besoin, en réquisitionnant les bâtiments qui doivent l’être.

Aux côtés de qui voyage, ici et partout, appel à soutien des personnes en lutte contre les frontières ! Une épine de plus dans le pied de ceux qui restent assis dans leurs fauteuils !

Ci-dessous le communiqué des collectifs de soutien Sud-Est et Alpes :

Solidarité avec les exilé.es, Vallée de la Roya : Ouverture d’un lieu d’accueil autogéré !

La politique européenne provoque la guerre et la souffrance de milliers de personnes dans leurs pays et continue en Europe avec la décision de fermer les frontières et de criminaliser la libre-circulation des personnes.

La France, en collaboration avec l’Italie, est en train de mener une guerre de basse intensité contre les migrant.es. La situation déjà dénoncée de Vintimille, de la jungle de Calais et de plusieurs villes en France est le miroir de cette guerre.
Des femmes, des familles, des mineur.es et des hommes sont persécuté.es parce qu’illes cherchent à passer la frontière. Une frontière militarisée où, de plus en plus, on risque sa vie pour passer. La tragédie de la jeune Érythréenne morte sur l’autoroute il y a quelques jours en est simplement l’illustration la plus éclatante.

Chaque jour depuis quelques semaines, de plus en plus de migrant.es passent par la vallée de la Roya. La solidarité offerte par les habitant.es de cette vallée a donné un autre espoir de liberté. Mais cette solidarité n’est plus suffisante pour répondre à une situation provoquée par la répression.

C’est pour cette raison que nous voulons donner une réponse collective et publique à cette injustice. Un lieu où tout le monde peut exprimer sa solidarité et s’opposer à cette folie, un lieu où une solidarité alternative autogérée peut s’exprimer.

Nous, exilé.es, résident.es, avec ou sans les bons papiers, nous invitons tout le monde à soutenir cette action.

Communiqué des collectifs de soutien aux migrants du Sud-Est et des deux versants des Alpes : collectif Migrants de Nice/Vallée de la Roya, collectif Cévennes Sans Frontières, collectif inter-collectifs de Grenoble, Lounapo, collectif Mamba de Marseille, collectif Migrants 04, collectif Migrants de Paris, collectif Migrants Gap, collectif Migrants Vallée de la Drôme, collectif VAR (Vide à remplir).

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.